La halle est un édifice imposant où prennent place banquets, rites religieux, production artisanale. Cela laisse penser que certains Scandinaves ont fréquenté la route de la Soie. Chaque mois, la Lettre d'info est l’outil privilégié pour ceux qui portent un intérêt aux activités de la MRSH. Un autre chapitre de cette partie aborde la question religieuse. Ils y ont développé la frappe monétaire, les échanges commerciaux et l’artisanat. Le terme varègue, lui, vient de « var », serment, ou d’un mot norrois représentant « celui qui va chercher un abri à l’étranger en se mettant au service d’un chef étranger ». Quant aux scaldes, ce sont des poètes qui entrent au service de familles puissantes et en dressent les aventures à travers des codes stylistes rigoureux. La ville est reconquise en 954 mais garde ses influences scandinaves : noms de lieux, langue norroise parlée par une partie de la population… En Irlande, il est possible d’examiner l’exemple de Dublin. Les berserkir forment une sorte de garde armée du chef ou roi qui adopte un comportement de fauve (hurlements, morsure de bouclier…) à l’issue d’un rite. L’auteur fait le point sur les navires vikings. Adam de Brême mentionne le Vinland et ses vignes et champs de blé. À l’instar des deux premiers ouvrages, il est écrit par un chercheur, spécialiste del’époque médiévaleet des questions liées aux Vikings. Ils sont associés à Odin et renforcent la figure sacrée du pouvoir. Eric le Rouge, lui, est mentionné comme celui ayant découvert le Groenland, pays vert, alors qu’il avait été banni d’Islande. Là encore, les rois danois s’illustrent comme faisant partie intégrante du monde chrétien : Sigurd Ier Jórsalafari (« celui qui a été à Jérusalem) Magnusson, roi de Norvège (1103-1130) se rend en Terres saintes en 1108. Des analyses ont permis de penser à des installations ponctuelles dès les IVe – Ve siècles mais il n’existe pas de traces archéologiques. Le vocabulaire le plus employé est le mot skip, proche de l’anglais ship. Le vocabulaire juridique en est aussi un exemple. Ils y seraient restés six mois et ont bénéficié de nuits d’été lumineuses. Les Varègues constituent ainsi un groupe de mercenaires au service de Constantinople. Cela le place donc en pôle position pour reprendre le travail de protection de la région. Régis Boyer, Le Mythe viking dans les lettres françaises, Paris, Éditions du Porte-Glaive, 1986 (ISBN 978-2-906-46800-9). La construction d’un bateau nécessitait entre 9000 à 32000 heures de travail comme l’ont montré les reconstitutions. A l’est, les contacts vikings sont nombreux avec les terres du littoral baltique. Les missionnaires acceptent souvent un métissage religieux avec le maintien de pratiques païennes tout en imposant peu à peu les rites chrétiens permettant ensuite d’imposer le nouveau dieu. Ses deux fils règnent brièvement et laissent après leur décès une querelle de pouvoir qui mène Guillaume de Normandie à la tête du pays suite à la bataille d’Hastings. Les fouilles, enfin, révèlent deux navires vikings enterrés avec leur équipage sur les côtes estoniennes vers le milieu du VIIIe siècle : combat entre groupes rivaux, raid ou prise de contact qui a mal tourné ? La période vi… Les vikings sont un peuple mouvant. La série Vikings de Michael Hirst en est un exemple récent. Le cas de Rollon est quelque peu différent. Les historiens ont des supports d’études variés pour faire l’Histoire des Vikings de nos jours : sources écrites, chroniques, annales, écrits par des auteurs extérieurs au peuple viking et témoins de leurs invasions et implantations, donc partiaux. Histoire des Vikings. Le monde scandinave exporte beaucoup de fourrures, peaux, ambre, ivoire, hareng, morue et produits de l’artisanat. C’est donc l’intégration au monde chrétien, y compris dans le regard d’auteurs comme Adam de Brême qui marque la fin des temps vikings et en même temps leur survivance dans l’imaginaire collectif. Ainsi le nom Bluetooth est né d’un roman de Frans Gunnar Bengtsson, Orm le Rouge et son logo réunit deux runes censées représentées les initiales de Harald Blåtand. Il est ainsi question de l’Islande. Rencontre : Histoire des vikings, des invasions à la diaspora par Pierre Baudin Nouvelle rencontre "Au fil des mots" organisée le jeudi 26 mars à 17h30 au sein du PRSH, avec Pierre Baudin, Historien médiéviste à l’Université Caen Normandie qui nous présentera son livre " Histoire des vikings, des invasions à la diaspora ", disponible à la BU centrale à la cote 348.02 BAU. Histoire des vikings. L’étude des sépultures entre 550 et 1050 permet d’observer une augmentation du nombre de tombes préparées pour les femmes et dans lesquelles elles sont mises en valeur. Alcuin, dans une lettre de 789, évoque la conversion possible des Danois. Après 911, plus aucune flotte viking ne remonte la Seine, preuve du respect du contrat. L’utilisation de la monnaie fait partie du même ressort, produite par les vikings pour le commerce mais également sur fond d’organisation du pouvoir et de christianisation. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Or, comme ce phénomène ne se produit pas en interne, les sources font apparaître une inquiétude face à cette situation. On note la présence de noix impossibles à trouver à cette latitude impliquant des rapports avec des populations locales plus au sud. C’est en Suède qu’Anschaire installe des églises et communautés. Les Vikings ont envahi l'actuelle Normandie au IXe siècle. Corps et Âmes. Si Dudon dresse un portrait positif des ducs de Normandie, les écrits de Richer, presque contemporains, nourrissent encore l’image du pirate négatif. Si l'expression est anachronique, il faut interpréter leur histoire en termes de routes et de diaspora et non plus seulement sous l'angle des invasions . La toponymie s’en ressent : Uppsala par exemple, de salr pour halle, alors que le mot höll n’est attesté qu’en 961. L’auteur travaille ensuite sur l’idée que les vikings ont repoussé les limites du monde connu, en s’établissant sur des terres inoccupées ou non visitées des Européens. Ainsi, en 918, apparaît la première mention de Rollon dans les sources. Ceux-ci venaient sans doute pour partie d’Irlande ou des îles écossaises compte tenu des noms figurant dans les sources. L’auteur souligne l’importance des vikings dans le développement urbain de l’Angleterre. L’artisanat se développe également autour du bois, de la stéatite, de l’ivoire de morse, des os de baleine, bois de renne, textile (laine et lin). L’auteur observe ensuite les courants migratoires. Il semble qu’il faille faire la distinction avec le système féodal franc et observer plutôt un lien de réciprocité, un échange de dons à l’égard des plus puissants. Il est encore complexe d’appréhender le lien de dépendance qui a pu exister entre des paysans et des propriétaires fonciers. Pierre Bauduin, professeur d’Histoire médiévale à l’université de Caen-Normandie a longtemps croisé les Vikings dans ses sujets d’étude avant d’approfondir les recherches sur ce ou plutôt ces peuples. Les différents contacts commerciaux ont également pu révéler la richesse d’un occident qui devient alors attractif pour des pillages. Il est même possible que les Rous aient endossé le statut de dhimmi en terres abbassides en se faisant passer pour chrétiens afin de bénéficier d’une certaine sécurité. Ceux-ci ont d’ailleurs établi des contacts avec l’Empire byzantin avec une tentative de raid en 860. Elles ont également été utilisées pour les colonisations au Groënland et en Islande. Enfin, les emporia, nom donné aux centres d’échanges en Scandinavie devaient certainement être en relation entre eux même s’il existe des pratiques propres à chacune : régime alimentaire différent, type d’activité, ouverture aux influences chrétiennes. A cette époque également une première installation viking est signalée dans le nord-ouest de la Russie sur le site de Staraïa Ladoga. Elles indiquent que les trois quarts de la population masculine islandaise sont reliés à la Norvège, le quart restant aux îles britanniques. Retrouvez l'ebook Histoire des vikings - Des invasions à la diaspora par Pierre Bauduin au format ePub sur decitre.fr Thor est l’image du dieu puissant, guerrier et courageux, accompagné de son marteau Mjöllnir. Toujours dans cette partie consacrée à la société viking, une place est faite à l’étude des femmes. Il existe également des maisons bateaux (murs courbes) pouvant mesurer jusqu’à 40 mètres dans le nord de la Norvège. Lisez votre ebook Histoire des vikings - Des invasions à la diaspora sur votre liseuse où que vous soyez - Furet du Nord Le viking Weland, en 860 propose, après avoir lui-même commis des ravages, de vendre au roi ses services pour chasser les vikings de la Seine. Ces missions prennent place dans un contexte de tensions au Danemark, leur permettant d’ailleurs un plus grand succès. La conversion des rois de Suède est moins documentée et le christianisme s’installe surtout au XIIe siècle. A partir de la christianisation les sources écrites se multiplient, certaines rattachent les dieux vikings à des rois anciens qui auraient été divinisés faute de connaître les récits bibliques. Démographiquement les estimations oscillent entre 400 – 500 habitants au début du XIe siècle à plus de 2000 à la fin du XIIIe siècle ; certaines estimations portant la fourchette haute à 6000 habitants. L’empereur Constantin VII Porphyrogénète rapporte le trajet des Rous qui descendent le Dniepr à partir de juin de chaque année. L’époux dispose des biens de sa femme qui peut les récupérer une fois veuve. Leur implantation irlandaise est restée principalement urbaine. Le cinéma et la télévision ont multiplié leurs histoires, parfois de façon stéréotypée. L’autre type d’embarcation est propre au transport du fret avec une coque plus large et plus profonde. Histoire des Vikings: Des invasions à la diaspora, de ... Des invasions à la diaspora Éditions Tallandier, 672 pages, 27€90 A l'heure où la série télévisée internationale, la bien nommée Vikings , jette le dernier feu sur nos écrans, un constat s'impose : l'homme du Nord fascine toujours autant. Concernant les pillages, il est complexe d’identifier les objets provenant de raids, de tributs ou d’échanges. Håkon le Bon les précède (vers 935-961) mais ne parvient pas à susciter l’engouement de la population, au contraire la réaction païenne fut violente. Les vikings sont parfois présentés comme les précurseurs d'un monde globalisé. De nombreuses sources mentionnent la présence de femmes dans les groupes de migrants cependant il existe également des mariages avec les femmes du pays ainsi que l’atteste une source irlandaise dès le début des années 860. Ces échanges prennent place dans des places centrales, qui deviennent ainsi des centres urbains qui prennent le nom d’emporia. Les premiers raids vikings enregistrés en Occident débutent à la fin du VIIIe siècle et s’achève durant la seconde moitié du XIe siècle. Robert, l’un de ses protecteurs fut tué à Brissarthe en 866 et son fils, Eudes, comte de Paris, organisa la défense de Paris avant d’être élu roi entre 888 et 898. Au centre du monde se trouve Asgard, la demeure des Ases, des dieux, et les hommes vivent à Midgard, résidence du milieu. Les Danois ont sans doute apporté l’étrier en terres anglaises. En 911, le roi de France Charles le Simple et le chef viking Hrölfr ont convenu que la région autour de Rouen devait être remise à ces Norses - ou Normands, comme on les a appelés par la suite. Les autres sources sont l’archéologie dont des découvertes récentes, les inscriptions runiques et poèmes scaldiques. Au centre du monde prend place l’Arbre-monde, Yggdrasill, où se réunissent les dieux pour leurs conseils et où les nornes tissent le destin des humains. La deuxième partie de l’ouvrage s’intitule « Des sociétés en mouvement ». Ces croyances n’ont pas d’organisation cléricale, pas de textes sacrés. Le polythéisme des vikings a permis l’incorporation du dieu chrétien dans le panthéon avant son adoption définitive et le rejet même des anciennes croyances. Parfois présentés comme les précurseurs d’une globalisation, les vikings et leur histoire s’interprètent en termes de routes, de réseaux et de diaspora, et non plus seulement sous l’angle des invasions. Godfrid, baptisé sous Charles le Gros, est marié à une fille illégitime de Lothaire II en 882, c’est la première alliance mixte. Il est particulièrement honoré par les paysans en tant que protecteur de la fertilité, c’est le maître du tonnerre et de la pluie. Quoi qu’il en soit, la chronologie du début de l’âge viking, à la fin du VIIIe est remise en cause. « Tout l'art. Le métissage linguistique est ici plus frappant avec 900 mots environ empruntés au norrois dont : husband, knife, window, fellow, les pronoms they, them, their, les propositions at, by. Si les historiens ne maîtrisent pas l’intégralité du règne d’Harald, ils notent cependant la première mention de la « route du Nord » dans un récit de la fin du IXe siècle, donnant le nom futur du pays : Nordvegr. Au XIXe siècle le concours de l’université de Copenhague s’interroge sur la pertinence de remplacer la mythologie gréco-romaine par la mythologie scandinave. Le Danelaw qui couvre l’Est-Anglie, le royaume d’York et la Mercie orientale ne fut jamais réellement unifiée. On assiste alors à des rachats d’esclaves. Il est souvent décrit comme un vieil homme borgne, doté de pouvoirs magiques, c’est le dieu de la victoire principalement honoré par les guerriers et les jarls, les princes. On peut aussi tomber en esclavage par hérédité, à cause d’une dette ou suite à un vol. Ainsi au milieu du XIe siècle la ville devait compter 10000 habitants environ, deuxième d’Angleterre derrière Londres. Avec le temps, ces navires passent d’une capacité de 40 à 60 hommes aux IXe – début Xe siècle, à 60 à 100 hommes.