2ème partie: Limiter la liberté: - Il faut protéger les jeunes car ils ne sont pas assez mûrs. En réalité, l’expression de la liberté dans une société n’est possible que dans un respect mutuel des règles de restrictions des actions d’autrui. Croire en la liberté humaine, c'est postuler l'existence du libre arbitre. Faut-il choisir entre être heureux ou être libre ? - Une grande liberté peut conduire le jeune à s'adonner à la drogue, au tabagisme, à la … Dernière », Du moins c’est ce que l’homme recherche. Etre libre est-ce faire ce que l'on veut ? Il s’agit d’une dissertation de philosophie qui porte sur le concept de « travail » et qui le questionne avec la problématique « est-ce que l’Homme est contraint ou obligé de travailler ? catch(e) {Xt_r = document.referrer; } De plus elle implique certainement synthèse de toutes les libertés. C'est une valeur pour laquelle des hommes se sont battus et sont morts; et nul ne conteste qu'il vaut mieux être libre qu'esclave ou prisonnier. La femme coiffée d’un bonnet phrygien évoque la Révolution Française de 1789, et, à travers son personnage, la souveraineté de la nation. Les règles qui ont cours dans les différents pays sont si évidentes pour leurs habitants qu’elles semblent naturelles. Elle est le produit de la culture humaine. Est-il nécessaire de vouloir toujours plus de libertés ? Elle peut être assimilée à la Marianne française ; elle serait donc l’allégorie de la liberté dans le tableau. En 1974, le monopole d'État sur l'audiovisuel s'assouplit. Tout ce qui donne sa valeur à notre existence repose sur les restrictions posées aux actions d’autrui. Au cours du développement, vous avez étudié ce problème. 3. La liberté peut-elle se définir comme l'obéissance à la raison ? La liberté implique un certain savoir. La liberté n’est donc pas la licence et dire ou faire tout ce qui nous passe par la tête ce n’est pas nécessairement exprimer tout ce que nous avons sur le cœur. On peut observer une variation à la fois dans le temps, d’une « époque » à une autre, et dans l’espace, d’un « pays » à l’autre.